Mise à jour le 29 août 2019

Innovation : un processus en continu au service des usagers

L’innovation s’intègre dans un processus continu au sein de l’administration. S’adapter aux usages, aux technologies et aux publics sont des nécessités.

L’innovation à la DILA s’inscrit pleinement dans son plan stratégique DILA 2021 et dans le respect du programme Action Publique 2022 : améliorer la qualité des services publics, en passant d’une culture de contrôle à une culture de confiance ; en travaillant à la simplification et la numérisation des procédures administratives.

Cette orientation stratégique s’appuie ainsi sur l’innovation axée autour du dialogue avec les citoyens (écoute des besoins), sur l’ouverture des données (opendata) et sur la création de nouveaux services pour l’usager.

Dans le domaine de l’amélioration de la qualité de service, l’innovation à la DILA prend notamment la forme d’expérimentations et s’inspire également des méthodes modernes d’écoute et d’analyse des besoins (le design thinking par exemple).

En matière d’ouverture des données opendata, la DILA a mis à disposition dès 2014 et 2015, l’ensemble de ses données juridiques et économiques sur Data.gouv.fr.

La DILA s’inspire régulièrement des innovations réalisées dans d’autres institutions, notamment par l’expérimentation sur les données publiques. Elle a ainsi mené un projet coopératif utilisant les techniques du web sémantique de classification en exploitant les données du Journal officiel, les données de géolocalisation de l’IGN et certaines données du ministère du travail.

Certaines expérimentations ont abouti concrètement :

  • Création de nouvelles procédures dématérialisées en coopération avec d’autres ministères (demande de permis de construire...),
  • Mise en test sur service-public.fr de nouveaux simulateurs pour accompagner les usagers et les aider à définir ce à quoi ils ont droit.

A la DILA, l’innovation est donc autant un travail technique qu’un travail d’animation d’un écosystème de ré-utilisateurs de ses données, parmi lesquels évoluent de nombreuses start-ups. Ainsi, pour faciliter la réutilisation de ses données par la sphère privée, la DILA travaille à la mise en place d’API (application programming interface).

Enfin, sur le plan de la culture de l’innovation, les enjeux de la DILA sont à la fois externes et internes :

  • Externes, en participant aux actions conduites par d’autres acteurs comme la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC), sur l’interopérabilité ministérielle...
  • Internes, car les agents de la DILA ont été régulièrement acculturés (programme de formation, école interne...) aux nouvelles technologies et aux concepts comme le big data, l’utilisation des sciences cognitives dans l’incitation des usagers à utiliser de nouveaux comportements (théorie du Nudge) etc...

L’innovation à la DILA est un levier qui doit faciliter la naissance des meilleurs projets pour améliorer et renforcer sans cesse le service à l’usager.


Et aussi dans cette rubrique

25 mai 2018

Valeurs

Assurant des missions de service public, la DILA met au centre de ses préoccupations le service auquel elle associe la continuité, le conseil, l’efficacité, l’efficience, la performance, l’engagement, et le respect de ses publics et clients.

25 mai 2018

Accessibilité

Tous les publics doivent pouvoir accéder aux contenus qui les concernent. La DILA veut répondre, de façon simple et claire, aux interrogations et demandes en matière administrative et civique de chacun. Aussi, elle associe à la valeur de l’accessibilité celles du dialogue et de la sécurisation des données personnelles.