Mise à jour le 1er février 2017

Le droit public édition 2017

Cet ouvrage aborde de façon méthodique et approfondie tout le programme de droit public des concours administratifs. Ses quatre grandes parties correspondent aux matières à connaître : droit constitutionnel, droit administratif, finances publiques et institutions européennes.

Cette édition 2017 prend en compte l’actualité récente du droit public (état d’urgence prolongé, carte de nouvelles régions de France…) et rend accessible des notions parfois complexes.

Au sommaire :

1/ Droit constitutionnel
- Les notions fondamentales, les caractéristiques de la Constitution de 1958, le président de la République, le gouvernement, le Parlement et les autres organes constitutionnels.

2/ Droit administratif

- L’organisation administrative (l’organisation administrative de l’Etat, les collectivités territoriales et l’administration spécialisée)
- L’action administrative (les actes administratifs, la police administrative, les services publics et la fonction publique)
- Le contrôle de l’administration (l’organisation de la justice administrative, le fonctionnement de la justice administrative et les autres formes)

3/ Finances publiques
- L’élaboration du budget de l’Etat, l’exécution de la loi de finances, les règles de la comptabilité publique, le contrôle de l’exécution du budget et l’impôt.

4/ Institutions européennes
- Historique de l’intégration européenne, les principes généraux de l’organisation de l’UE, le Conseil de l’Union européenne, le Parlement européen, la Commission européenne, les institutions judiciaires, la Cour des comptes européenne et les organes de l’UE.

Le droit public
, édition 2017
Formation Administration Concours
La Documentation française
248 pages, 19 €


Et aussi dans cette rubrique

25 mars 2021

Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, publie un nouvel ouvrage aux éditions La Documentation française : « Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie ». Co-écrit par des professeurs et des politologues, il interroge la nature de la relation entre les nouvelles générations et la vie politique, dans un contexte de fragilisation apparente de la confiance des jeunes dans leurs institutions démocratiques (abstention, défiance à l’égard du personnel politique, affaiblissement des allégeances partisanes…).