Mise à jour le 7 novembre 2019

La justice et les institutions juridictionnelles

La justice en France connaît de nombreuses évolutions ces dernières années (carte judiciaire, rôle du président de la République dans le domaine de la justice, question prioritaire de constitutionnalité, réforme du Conseil supérieur de la Magistrature…) cet ouvrage dresse le portrait de la justice civile, pénale et administrative à la lumière de ces changements.

Véritable manuel de référence pour les étudiants et les candidats aux concours administratifs, cette 3e édition de La justice et les institutions juridictionnelles expose de façon claire et détaillé le fonctionnement du système judiciaire français. Sous forme de questions-réponses, d’encadrés explicatifs et d’éclairages historiques, cet ouvrage de la collection Découverte de la vie publique propose des pistes d’analyses et de réflexions autour des enjeux et des évolutions de la justice en France.

Sommaire :
Chapitre 1 : Définition la justice
Des principes
Des symboles
Des garanties offertes aux personnes

Chapitre 2 : Le fonctionnement de la justice
Les différents tribunaux
Le fonctionnement de la justice civile
Le fonctionnement de la justice pénale
Le fonctionnement de la justice administrative
Les juridictions particulières
Les modes alternatifs de règlement des conflits
Témoigner, un acte essentiel au bon fonctionnement de la justice
Contester une décision de justice
Le fonctionnement de l’administration pénitentiaire

Chapitre 3 : les gens de justice
Les magistrats
Les juges
Les auxiliaires de justice

Chapitre 4 : la justice internationale
La justice et les institutions juridictionnelles
Découverte de la vie publique
La Documentation française, 180 pages, 10 €

En librairie depuis le 30 octobre


Et aussi dans cette rubrique

25 mars 2021

Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, publie un nouvel ouvrage aux éditions La Documentation française : « Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie ». Co-écrit par des professeurs et des politologues, il interroge la nature de la relation entre les nouvelles générations et la vie politique, dans un contexte de fragilisation apparente de la confiance des jeunes dans leurs institutions démocratiques (abstention, défiance à l’égard du personnel politique, affaiblissement des allégeances partisanes…).