Mise à jour le 15 mars 2017

La France des marges

A l’heure des présidentielles, la marginalité des espaces devient un sujet éminemment politique. Dans ce nouveau dossier de la Documentation photographique, l’auteur explore différents types d’espaces marginaux, qu’ils soient marqués par l’éloignement ou qu’ils se nichent au cœur des métropoles.

Aujourd’hui les marges, espaces marqués par la pauvreté, l’exclusion ou les vestiges d’un passé révolu, posent la question des inégalités sur le territoire. Elles invitent à une exploration de la France à travers des espaces invisibles et oubliés mais s’avèrent être un objet géographique complexe et difficilement saisissable. Aussi ce dossier, intéressera-t-il autant le citoyen soucieux de l’avenir du pacte démocratique et des politiques publiques que le professeur d’histoire et de géographie.

Au sommaire :

- Marges et territoire
L’hyper-ruralité, la haute montagne, l’outre-mer, une autre France ?, les marges urbaines, interstices, la frontière, une marge ?.

- Marges et marginalités
Les réfugiés et leurs jungles, périurbain : le débat est ouvert !, friches industrielles et reconversions, les mondes de la pauvreté, marginalité des modes de vie non sédentaires.

- Marges subies, marges choisies
Ségrégation urbaine et stigmatisation, investir la marge : trafics et réseaux, handicaps : quand l’espace paralyse, les homosexuels dans l’espace public, les alternatives militantes, des espaces de créativité et d’innovation culturelle

- Production et réversibilité des marges
Réversibilité sur le temps long : Saint-Denis, Corse, réversibilité sur le temps court : Lyon-Confluence, marges éphémères : de la rue à la rave, aménagement et marges, politiques publiques et résorption des marges, politiques publiques et marginalisation.

Olivier Milhaud est maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne, UMR ENeC CNRS.

La France des marges
Documentation photographique n° 8116
La Documentation française
64 pages, 11,90 €


Et aussi dans cette rubrique

25 mars 2021

Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, publie un nouvel ouvrage aux éditions La Documentation française : « Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie ». Co-écrit par des professeurs et des politologues, il interroge la nature de la relation entre les nouvelles générations et la vie politique, dans un contexte de fragilisation apparente de la confiance des jeunes dans leurs institutions démocratiques (abstention, défiance à l’égard du personnel politique, affaiblissement des allégeances partisanes…).