Mise à jour le 2 janvier 2017

Près de 660 000 inscriptions en ligne en 2016 sur les listes électorales sur Service-public.fr, le site officiel de l’administration française

Soit une augmentation de 180 % par rapport à 2011.

Jusqu’au 31 décembre 2016, outre l’inscription directe en mairie, les citoyens de plus de 18 ans pouvaient s’inscrire en ligne sur le site service-public.fr. Ce que 659 011 d’entre eux ont fait dans les temps, service public.fr connaissant en cette fin d’année 2016 un pic de fréquentation inédit pour cette démarche.

Depuis 2009, les services du Premier ministre et le ministère de l’intérieur collaborent pour proposer aux communes d’adhérer au service en ligne Demande d’inscription sur les listes électorales (ILE). A fin décembre, 5 772 communes étaient raccordées, représentant 36 123 951 habitants (soit 54% de la population française).

Pour répondre à l’affluence fin 2016, la direction de l’information légale et administrative (DILA) qui est en charge de service-public.fr a multiplié par dix sa capacité de réception des demandes et a assuré jusqu’à 18 000 traitements de dossier par heure.

Service-public.fr a ainsi enregistré 659 011 demandes d’inscription sur les listes électorales en 2016, ce qui représente une augmentation de 180% par rapport à 2011 lors des précédentes élections. Les pics de connections se sont concentrés à plus de 50% sur le dernier mois de l’année, et, en particulier, le 29 décembre avec 37 136 demandes, le 30 décembre avec 45 124 demandes, le 31 décembre avec 49 576 demandes. A titre de comparaison, en 2011, le service avait reçu 235 000 demandes d’inscription sur l’année dont près de 50 % en décembre (48 067 dossiers dématérialisés soumis entre le 30 et le 31 décembre 2011).

" Nous avons avec cette démarche en ligne, simple et pratique à utiliser pour les citoyens, atteint un niveau inédit jusque-là, souligne Bertrand Munch, directeur de la direction de l’information légale et administrative (DILA). Nous avions anticipé ce phénomène en multipliant par dix la capacité de traitement des inscriptions en ligne. De plus, toutes nos équipes techniques ont été mobilisées 24h/24 pour garantir la qualité de service et permettre à chacun de s’inscrire, même une fois les bureaux fermés en mairie. Le dernier dossier enregistré par la démarche l’a ainsi été le 31 décembre à 23h59. "

Un succès pour les services en ligne de l’Etat et une concrétisation des apports de l’administration électronique.

Service-public.fr, le site officiel de l’administration française, a reçu en 2016 plus de 272 millions de visites.
Service-public.fr, c’est :
=> 3 300 fiches d’information et questions-réponses,
=> près de 350 démarches en ligne référencées dont 115 démarches réalisables directement,
=> 1 720 formulaires administratifs,
=> 70 000 guichets référencés dans l’annuaire,
=> 4,3 millions de démarches effectuées en 2016.

La direction de l’information légale et administrative (DILA)
Éditeur public, imprimeur d’État, opérateur de services publics numériques, la DILA est une direction d’administration centrale des services du Premier ministre, placée sous l’autorité du Secrétariat général du Gouvernement.
www.dila.premier-ministre.gouv.fr
@DILA_tweet


Et aussi dans cette rubrique

14 septembre 2018

Des simulateurs de calcul pour estimer dépenses, indemnités et prestations

Evaluer son impôt sur le revenu, estimer le montant de la bourse de collège de son enfant ou encore celui de la carte grise de son véhicule ?
Service-Public.fr met à la disposition des usagers une multitude de simulateurs destinés à calculer le montant de certaines dépenses, prestations ou indemnités.

6 septembre 2018

La Constitution de 1958, toujours d’actualité ?

Soixante ans après sa création par le général de Gaulle, la Constitution de la Ve République garantit toujours un régime solide, donnant au pouvoir exécutif les moyens de mener des politiques ambitieuses. Mais des évolutions semblent s’imposer pour tenir compte des aspirations des citoyens et des nouvelles pratiques du pouvoir.

6 septembre 2018

La Chine au cœur de la nouvelle Asie

Tout en poursuivant sa vigoureuse croissance économique, la Chine affirme de plus en plus ses ambitions politiques. Jusqu’où peut aller cette montée en puissance chinoise sans mettre à mal la stabilité de la nouvelle Asie ?