Mise à jour le 8 mars 2017

La Ve République et ses évolutions

La Ve République fêtera prochainement son soixantième anniversaire. Mais les institutions font-elles toujours consensus ? Quels changements a apporté le quinquennat dans les pratiques institutionnelles ? Autant de questions auxquelles ce nouveau numéro de Cahiers français s’efforce de répondre à la veille de l’élection présidentielle.

Ce numéro de la collection Cahiers français permet de comprendre les évolutions probables ou possibles des institutions : allons-nous vers un changement du mode de scrutin ? Vers une démocratie plus « participative » ? Quelles évolutions pour le Conseil constitutionnel ?

Au sommaire :

• Dossier
Éditorial (PhilippeTronquoy)
La Ve République : quel consensus ? (Philippe Raynaud)
La fonction présidentielle sous la Ve République
La revalorisation du Parlement : jusqu’où ? (Pauline Türk)
La fabrication de la loi : quelles pistes de réformes ? (Pascal Jan)
Systèmes des partis et mode de scrutin : quelles évolutions ? (Pierre Bréchon)
Le renouvellement du personnel politique (Luc Rouban)
Quelle indépendance pour la justice ? (Isabelle Boucobza)
Le Conseil constitutionnel : quelle place dans les institutions ? Quelles évolutions ? (Dominique Schnapper)
Vers une démocratie plus participative ? (Sandrine Rui)
L’État et les territoires : quelle décentralisation ? (Pierre Sadran)
Souveraineté nationale, Europe, mondialisation (Nicolas Roussellier)
• Débat
Réindustrialisation oui, mais comment ?
• Le Point sur
La croissance à moyen terme, stagnation ou changement de régimes ?

La Ve République et ses évolutions
Cahiers français n° 397
La Documentation française
104 pages, 9,50 €


Et aussi dans cette rubrique

25 mars 2021

Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, publie un nouvel ouvrage aux éditions La Documentation française : « Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie ». Co-écrit par des professeurs et des politologues, il interroge la nature de la relation entre les nouvelles générations et la vie politique, dans un contexte de fragilisation apparente de la confiance des jeunes dans leurs institutions démocratiques (abstention, défiance à l’égard du personnel politique, affaiblissement des allégeances partisanes…).