Mise à jour le 1er avril 2014

L’environnement s’affiche à la DILA

A l’occasion de la semaine du développement durable 2014, la DILA lance l’affichage environnemental sur trois de ses publications : Cahiers français, Questions internationales et problèmes économiques.

Connaître et informer.
Par cet affichage, l’objectif de la DILA est de poursuivre sa démarche d’amélioration continue en mesurant les impacts environnementaux des produits imprimés, de leur conception à leur diffusion ; et à terme, de les réduire. Il est aussi d’informer ses lecteurs sur l’impact écologique de ces publications. C’est avec le n° 3086 de problèmes économiques, en kiosque début avril, que notre opération démarre.

En quoi consiste l’affichage environnemental ?
Chacune des trois publications possédera son étiquette « impact écologique » composée de trois indicateurs :
- climat : qui prend en compte les émissions de gaz à effet de serre contribuant au réchauffement climatique,

- pic d’ozone : qui mesure les substances à l’origine de la formation d’ozone au niveau de la troposphère (basse atmosphère) générant les pics et les brouillards de pollution,

- Impact sur l’eau : qui mesure les modifications de l’eau liées à un apport excessif de substances nutritives, accélérant la production d’espèces végétales. Ce phénomène, appelé eutrophisation, appauvrit le milieu en oxygène et menace la survie des autres espèces.

Ces trois indicateurs sont le fruit de l’expérimentation nationale sur l’affichage environnemental. Cette démarche, pilotée en 2011 par le ministère en charge du Développement Durable suite au Grenelle de l’environnement, sera reconduite en 2014, dans l’attente du dispositif communautaire. Les indicateurs seront mis à jour une fois par an.


Et aussi dans cette rubrique

25 mars 2021

Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, publie un nouvel ouvrage aux éditions La Documentation française : « Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie ». Co-écrit par des professeurs et des politologues, il interroge la nature de la relation entre les nouvelles générations et la vie politique, dans un contexte de fragilisation apparente de la confiance des jeunes dans leurs institutions démocratiques (abstention, défiance à l’égard du personnel politique, affaiblissement des allégeances partisanes…).