Le monde habité, une géographie des peuplements


Aujourd’hui, le monde compte plus de 7,5 milliards d’êtres humains. Cette croissance fulgurante de la population, événement démographique majeur, s’accompagne d’une transformation profonde des conditions de vie. Le peuplement connaît pour sa part de grandes disparités qui tiennent aux contraintes des territoires et de leurs ressources. Quant aux dynamiques démographiques, elles sont, elles aussi, inégalement réparties sur l’espace habitable de la surface terrestre. Combien d’êtres humains entreront-ils dans le XXIIe siècle ? Demain sera-t-il un monde meilleur ?

Ce nouveau numéro de la Documentation photographique retrace l’histoire de la géographie des peuplements du monde entier. A l’aide d’illustrations et d’analyses de documents, il explore la croissance de la population mondiale observable depuis trois siècles. Il apporte ainsi un éclairage lucide sur des questions existentielles pour l’avenir de l’humanité en ce début de siècle.

Au sommaire :

Une géohistoire du peuplement mondial (Les grands foyers de peuplement - Pourquoi l’inégal peuplement de la Terre ? - Permanence des vides : pôles, montagnes, déserts, permanence des pleins : l’exemple des littoraux - La transition en Europe et la transition du monde en développement -Démographie mondiale : 4 siècles en perspective)
L’urbanisation du monde (La transition urbaine - Le développement des mégapoles - Croissance et étalement urbain - Des villes qui rétrécissent)
Un monde fragmenté (Développement économique et inégalités - Développement humain et disparités - La Chine en transition démographique -Le Mexique en transition démographique - Transition de la fécondité en Afrique subsaharienne - Le vieillissement de la population française - L’immigration dans la démographie américaine - Migrations internationales - Réfugiés et déplacés dans le monde)
Perspectives (Population : perspectives pour le XXIe siècle - Démographie et développement durable -Demain, un monde meilleur ?)

Jean-Marc Zaninetti est professeur agrégé de géographie et chercheur à l’université d’Orléans. Spécialiste de géographie de la population et du peuplement, il travaille en particulier sur les mobilités résidentielles et sur les reconfigurations du peuplement des régions littorales exposées aux risques naturels dans le contexte du changement global.


Le monde habité, une géographie des peuplements

Coll. Documentation photographique n° 8118
La Documentation française
64 pages, 11,90 €