Enseignement supérieur et recherche en France. Une ambition d’excellence

Le système d’enseignement supérieur français est en pleine mutation car touché de plein fouet par la crise budgétaire et la mondialisation.


La publication du premier « classement de Shanghai », en 2003, a créé un véritable choc dans l’enseignement supérieur et la recherche (ESR) français : seuls deux établissements hexagonaux figuraient dans le top 100 des « meilleures » universités mondiales, dominé par les grandes universités de recherche anglo-saxonnes.

Depuis lors, les gouvernements successifs se sont employés à promouvoir l’« excellence » au sein de l’ESR français, pour se doter d’établissements capables de participer à la compétition mondiale. Cet objectif se traduit par une série de mesures concrètes : réforme de la gouvernance des établissements d’enseignement supérieur, regroupement en vue d’atteindre une taille critique, développement du financement compétitif de la recherche, culture d’évaluation. L’ensemble de ces dispositifs est décrit dans cet ouvrage.

Au sommaire
- L’excellence, un slogan face au nouveau défi de l’internationalisation de l’ESR
- Les mesures concrètes mises en œuvre pour atteindre l’excellence
- La mesure et l’évaluation de l’excellence, un pouvoir de coercition ?
- Les publics de la politique d’excellence

Anne Mascret, diplômée de Sciences Po Paris et de l’École supérieure de journalisme de Paris, est journaliste spécialisée en éducation chez AEF (agence d’informations spécialisées).

Enseignement supérieur et recherche en France. Une ambition d’excellence
Anne Mascret
Collection les Études de la Documentation française
La Documentation française
164 pages, 14,80 euros ou 9,99 euros en format numérique