Les Rencontres des Editeurs publics - REP

La DILA organise les Rencontres des Éditeurs publics, conformément au rôle que lui attribue la circulaire du 29 mars 2012 relative à l’efficience des activités de publication de l’État .
Les thèmes des trois dernières éditions :
En 2016 : "L’édition publique et numérique : évolutions des usages et ateliers pratiques". En 2015 :"L’édition publique à l’ère du numérique : mutualisations et nouveaux usages".
En 2014 : "L’édition publique : état des lieux, impacts du numérique et perspective d’évolution".


EDITION 2016

La troisième édition des Rencontres des éditeurs publics s’est tenue à la DILA le jeudi 16 juin 2016. Elle s’est déroulée en présence de 171 cadres de 73 institutions publiques différentes. Le thème de la journée était : « L’édition publique et numérique : évolutions des usages et ateliers pratiques ».

- La première table-ronde, qui portait sur la « Démocratie participative / gouvernement ouvert : quels impacts pour l’édition publique ? » ; a réuni M. Serge BOSSINI, Directeur de la recherche et de l’innovation, Commissariat général au Développement durable, Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, M. Christian LEYRIT, Président de la Commission nationale du débat public, M. Claude PÉNICAND, Directeur de la stratégie, de l’international et de la valorisation, Institut national de l’information géographique et forestière, M. Pierre-Louis ROLLE, Co-organisateur d’Open Democracy Now.
Le Président de la Commission nationale du débat public a présenté le travail de cette autorité administrative indépendante et notamment tout le travail réalisé autour du projet de transfert de l’aéroport Nantes Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes. Le but est de donner plus la parole aux citoyens, car il y a une attente forte du public pour participer au débat public.
Le représentant du ministère de l’Environnement a parlé de l’importance du débat public et de la nécessité d’inclure la participation des citoyens à l’action du ministère. Il s’agit d’aider l’usager / citoyen à bien comprendre l’action publique.
Le représentant de la civic tech a expliqué tout l’enjeu de l’utilisation des outils numériques pour rendre plus aisés la collaboration, la transparence, l’intelligence collective, la cartographie collaborative, le droit innovant, la participation et l’engagement citoyen.
Le Directeur de la stratégie de l’IGN a enfin exposé tout le travail entrepris pour permettre aux citoyens de consulter les informations géographique, de pouvoir aussi co-construire de la donnée.

- La deuxième table ronde portait sur « Les mutations et perspectives de l’édition publique en sciences humaines et sociales » et réunissait M. Emmanuel DÉSVEAUX, Directeur des éditions de l’EHESS, Mme Emmanuelle CORNE, Directrice des éditions de la Maison des sciences de l’homme, M. Thomas PARISOT, Responsable des relations avec les institutions de Cairn.info, M. François PACAUD, Responsable du service Hypothèses - Centre pour l’édition électronique ouverte / OpenEdition et M. Vincent WACKENHEIM, Chef de la mission « Débat public » à la DILA.
Chaque maison d’édition a pu présenter sa politique éditoriale et la place du numérique. Il a été plus largement question du transfert des connaissances et de la valorisation des travaux de recherche.

L’après-midi a pris la forme de trois ateliers menés en parallèle permettant aux participants d’approfondir une thématique choisie.
- Le premier atelier portait sur les « Stratégies pour les métadonnées de l’édition publique » et était animé par M. Vincent BOULET, Chef du service des référentiels, Département Information bibliographique et numérique de la BnF et M. Hervé COLINMAIRE, Préfigurateur du centre de documentation des services du Premier ministre, Secrétariat général du Gouvernement.
- Le deuxième atelier était consacré aux « Changements dans les formes de commercialisation de la production éditoriale » avec les interventions de M. Denis ZWIRN, Président de Numilog à propos de la commercialisation numérique pour les éditeurs publics et M. Marc MINON, Directeur de Cairn.info sur la commercialisation sous forme de bouquet.
Le troisième atelier portait sur « Quels changements dans les productions éditoriales ? État de l’art des techniques » avec Mme Siham NEUENSCHWANDER et M. Édouard MARTIN, Direction commerciale du groupe Koba et Mme Laurence TASSONE, Responsable de l’Observatoire des PME, BPI France.

EDITION 2015

La deuxième édition des Rencontres des éditeurs publics s’est tenue à la DILA le jeudi 25 juin 2015. Cette deuxième édition a rencontré un vif succès avec la présence de 150 cadres de 63 institutions publiques différentes contre 119 personnes de 56 institutions différentes en 2014.
Le thème de la journée était : "L’édition publique à l’ère du numérique : mutualisations et nouveaux usages".
La première table-ronde, qui portait sur les "Perspectives de l’édition publique", a réuni Mme Laurence ENGEL, Médiatrice du Livre, M. Jean-Marc MERRIAUX, Directeur général du Réseau Canopé (ex-CNDP) et M. François BARNAUD, Chef d’unité Marketing de l’OCDE.
La Médiatrice du livre a rappelé le cadre juridique de l’édition publique, précisé dans trois circulaires de 1998, 1999 et 2012 (voir en particulier la circulaire du 29 mars 2012 relative à l’efficience des activités de l’État). Elle a annoncé notamment la mise en place de groupes de travail et de réflexions associant éditeurs privés et éditeurs publics. Elle a souligné que le respect du cadre juridique en vigueur était de nature à assurer la pérennité de l’édition publique en l’encadrant, en renforçant la légitimité de celle-ci.
Le Directeur général du Réseau Canopé a exposé la stratégie de transformation des CNDP, CRDP et CDDP en un seul organisme le Réseau Canopé, avec une réorganisation du processus de production et de diffusion. Cela a impliqué à la fois un gros effort de formation, une redéfinition de la palette des produits et services offerts et une clarification des cibles à atteindre.
Le responsable marketing de l’Édition de l’OCDE a décrit les modalités de mise en place d’un mode de diffusion freemium des documents de l’OCDE, qui a été un grand succès en terme de fréquentation du site de l’OCDE et d’équilibre économique. Il a notamment souligné la nécessité d’innover continuellement.
La deuxième table-ronde portait sur les enjeux de l’édition universitaire publique et rassemblait Mme Laurence EL KHOURI, Directrice-adjointe de l’information scientifique et technique du CNRS, M. Pierre CORBEL, Directeur des Presses Universitaires de Rennes, M. Sébastien RIAULT, Directeur des Presses de l’EHESP (École des Hautes Études en Santé Publique) et Mme Huguette RIGOT, Chargée de mission publications numériques scientifiques, INALCO.
Cette table ronde a mis en relief la volonté du monde de la recherche de diffuser en accès libre tous les travaux de recherche depuis les working papers, les graphiques, images, thèses, articles et livres. A aussi été souligné le rôle primordial de l’éditeur pour mettre en forme les travaux universitaires et pour trouver le public à qui ces ouvrages peuvent s’adresser. La part du numérique reste faible et complémentaire du papier.

L’après-midi a commencé par un focus sur les évolutions de l’offre des éditeurs publics, avec des présentations du Réseau Canopé, des Presses de l’EHESP, des Presses de l’INALCO, des ministères sociaux (ministère de la Santé et ministère du Travail) et de la DILA.
Enfin la dernière table-ronde a porté sur "Commercialisation et distribution à l’ère du numérique, quelles adaptations, quels nouveaux circuits ?" Elle réunissait M. Thomas PARISOT, Responsable des relations avec les institutions, Cairn.info, Mme Christine BERTHAUD, Directrice du Centre pour la Communication Scientifique Directe - UMS3668, CNRS, Mme Ruth MARTINEZ, Déléguée Générale au GFII et Mme Simone FRANK, Chef de projet webmarketing diffusion et distribution numérique à la DILA.

EDITION 2014

Les premières rencontres, le 26 juin 2014, ont réuni les principaux professionnels de l’édition publique, et notamment l’Insee, l’IGN, la RMN, des représentants de ministères ainsi qu’évidemment le COEPIA et la DILA.
Elles ont permis de favoriser le retour d’expérience des éditeurs et d’échanger sur les perspectives de l’édition publique. Ainsi, parmi les thèmes abordés :
- le contexte et les perspectives de l’édition publique ;
- les choix des éditeurs publics à l’ère numérique ;
- les missions d’information et le lien entre politiques éditoriales et édition publique ;
- la mutualisation et l’efficience de l’édition publique.

Cette première édition a permis également de créer un réseau professionnel des éditeurs publics. Il permettra de développer une continuité dans les relations et les rapports entre les différents professionnels de l’édition publique en mutualisant l’information, les évolutions et les retours d’expérience du secteur.

Les REP sont strictement réservées aux agents publics.
Pour accéder aux comptes-rendus des tables rondes et autres documents utiles, merci d’adresser votre demande à DILA / Délégation à l’innovation, au développement et à la stratégie.

En lire plus dans la rubrique Activités